Exemple d’une vente à réméré

La vente à réméré expliquée à travers un cas concret

Pour mieux appréhender le concept de la vente à réméré, il est souvent utile de se pencher sur un exemple précis et réel. Nous allons donc vous présenter un cas où cette solution financière a permis à un couple de surmonter une situation économique difficile.

État financier du couple avant le réméré

Avant d’envisager le réméré, voici un aperçu de la situation économique du couple :

  • Valeur de leur résidence : 280 000 €
  • Cumul des dettes (prêts immobiliers, consommation, impôts) : 140 000 €
  • Revenus mensuels du foyer : 4 000 €
  • Mensualités totales pour les crédits : 2 400 €, ce qui représente un taux d’endettement de 60 %.

Suite à une perte d’emploi, le couple s’est retrouvé dans l’incapacité de régler les échéances du prêt immobilier, menant la banque à demander le remboursement total du prêt. Face à cette exigence et à un fichage bancaire bloquant toute nouvelle sollicitation de crédit, le couple s’est tourné vers la vente à réméré. Plus prprécisémentour une vente à réméré dans la région parisienne.

Solution de réméré proposée

Le couple avait pour objectif de racheter leur maison durant la période de réméré sans la céder définitivement à un tiers. Après analyse de leur situation (revenus, âge, composition du foyer), leur capacité de rachat a été jugée suffisante pour reprendre leur bien une fois leur santé financière restaurée grâce au réméré. Leur dossier a donc été présenté à un investisseur potentiel. Si le témoignage complet vous intéresse, vous pouvez ici (vous verrez, il peut être très ininspirant pour certains).

Quels sont les détails financiers de cette opération de réméré ?

Le plan financier élaboré pour la vente à réméré était le suivant :

  • Prix de la vente : 180 000 €
  • Prix pour le rachat du bien : 190 000 €
  • Indemnité d’occupation mensuelle : 1 200 €
  • Durée maximale de l’opération : 24 mois

Les fonds obtenus de la vente ont permis au couple de rembourser l’intégralité de leurs dettes et de se constituer une trésorerie. Voici la ventilation des fonds :

  • Remboursement des dettes : 140 000 €
  • Trésorerie nette : 23 000 €
  • Frais d’agence : 11 800 € (si applicable)
  • Frais de notaire (taux réduit) : 5 200 €
  • Total correspondant au prix de vente : 180 000 €

Processus de mise en œuvre du réméré

  1. La vente à réméré est concrétisée par l’intermédiaire d’un acte notarié, qui spécifie les conditions de rachat et d’occupation.
  2. Le couple utilise les fonds de la vente pour solder ses dettes et devient locataire de sa maison, en
  3. .
  4. Grâce à l’élimination de leurs dettes et à une épargne de 23 000 €, ils peuvent contracter un nouveau prêt immobilier pour racheter leur maison au prix convenu.

Si le couple avait été incapable de procéder au rachat, ils auraient eu la possibilité de vendre la propriété à un tiers et de bénéficier de l’écart potentiel entre le prix de vente initial et le prix de rachat.

Envisagez-vous le réméré comme solution ?

Si cette histoire vous inspire et que vous souhaitez évaluer les opportunités d’une vente à réméré pour votre propre situation, nous vous invitons à remplir le formulaire d’étude gratuite de réméré. Cela vous permettra d’obtenir une analyse personnalisée et sans engagement, afin de déterminer si le réméré peut représenter la clef de vos soucis financiers.